1916 – 2016 Commémoration pour le centenaire de la bataille de Verdun

François Hollande s’est adressé en particulier aux nouvelles générations, à ceux qui incarnent aujourd’hui la vie et l’espoir pour les mettre en garde contre les dangers des « nationalismes, des impérialismes, des rivalités et des peurs quand chacun croyant défendre ses intérêts travaille en définitive à la perte de tous ».

Dimanche 29 mai à Douaumont soufflait la brise du souvenir. Des milliers de personnes se sont rassemblées pour porter dans leur mémoire la bravoure, le dévouement et la ténacité des 300 000 soldats tombés sur le champ de bataille de Verdun.

À l’occasion du centenaire, c’est au cinéaste allemand Volker Schlondorff qu’a été confiée la scénographie de la cérémonie : sous le regard de la foule, 3 400 jeunes allemands et français ont jailli des fourrés, traversant au pas de course les rangées de croix blanches dénudées pour s’écrouler devant l’ossuaire comme frappés par la Grande Faucheuse.

JPEG

Si le nom de Verdun évoque l’une des pages les plus meurtrières de la Première Guerre Mondiale, son évocation est devenue symbole de la réconciliation entre la France et l’Allemagne et de la paix en Europe. C’est ce que la Chancelière allemande et le Président de la République, se tenant côte à côte sous le même parapluie, ont énoncé dans leur discours : le souvenir de ces hommes tombés au front doit inviter les peuples européens à demeurer unis et solidaires.

JPEG

François Hollande s’est adressé en particulier aux nouvelles générations, à ceux qui incarnent aujourd’hui la vie et l’espoir pour les mettre en garde contre les dangers des « nationalismes, des impérialismes, des rivalités et des peurs quand chacun croyant défendre ses intérêts travaille en définitive à la perte de tous ».

Verdun, ce sont 300 jours et 300 nuits au cours desquels les soldats ont perdu le repos et n’ont su fermer l’œil, tenus éveillés par l’effroi des obus qui fendent le ciel. À nous de rester vigilants et de garder les yeux ouverts pour préserver la fraternité et la paix en Europe.

JPEG

Dernière modification : 20/06/2016

Haut de page