A l’Alliance française, Kampala célèbre la jeunesse et la langue française

Ecoliers, étudiants, enseignants, parents, francophones, francophiles… Plusieurs centaines de personnes étaient présentes à l’Alliance française samedi 19 mars pour prendre part aux activités de la Journée de la jeunesse et de la Langue Française.

JPEG
Salles thématiques décorées à l’image des cultures francophones du monde entier, chants, danses… Les activités ne manquaient pas ce jour-là pour instruire et divertir, rassembler et partager, et savourer les galettes et crêpes qui ont réuni de nombreux gourmands au stand culinaire. De quoi ravir les élèves des sept écoles enseignant le français (Aga Khan School, City Parents School, Ecole Française Les Grands Lacs, Hillside School, Gayaza High School, Kampala Diplomatic School International, Taibah International School) qui se sont relayés sur scène pour chanter et danser leur attachement à la langue française.
JPEG
JPEG
A cette occasion, Lionel Vignacq, Premier Conseiller de l’ambassade de France, a officiellement lancé le nouveau programme de bourses de l’Ambassade de France, qui offrira aux jeunes talents ougandais des cours de français à l’Alliance française, ainsi qu’un voyage professionnel en France pour l’un des candidats. De son côté, le directeur de l’Alliance française de Kampala, José Queiros, a présenté les atouts de l’apprentissage de la langue française et l’intérêt des certifications officielles (DELF/DALF) du gouvernement français tant pour poursuivre des études supérieures que pour la recherche d’emploi.
JPEG
Conviviale, animée et chaleureuse, la Journée de la Jeunesse et de la Langue française s’est achevée avec les spectacles organisés par les étudiants de Makerere, les lycéennes de l’école Gayaza et les réfugiés pris en charge par l’ONG Interaid. Ils avaient tous bénéficié de la formation dispensée depuis le mois de février par l’association Breakdance Project Uganda (BPU). Ils ont été rejoints par trois groupes d’artistes, les rappeurs Congolais Cruz, Lebon et Sapiens, leur homologue ougandais Saint Nellysade, puis par le duo Lady Slyke et Yallah, et ont offert un final festif aux spectateurs présents.
JPEG

Dernière modification : 13/10/2016

Haut de page