Accord de Paris : où en est-on ? [en]

Avec l’annonce de la ratification de l’Union Européenne, ce sont 74 Etats représentant plus de 58.82% des émissions mondiales de gaz qui ont ratifié l’Accord de Paris. Celui-ci entrera donc en vigueur dans un mois, c’est-à-dire le 4 novembre 2016 à quelques jours de l’ouverture de la COP22 à Marrakech.

JPEG

Le 12 décembre 2015 marque un tournant historique dans l’histoire de la communauté internationale : les 175 pays réunis à Paris dans le cadre de la COP21 décident d’agir devant l’urgence du réchauffement climatique. Sous les regards attentifs et intransigeants de citoyens du monde entier, Laurent Fabius, alors ministre des Affaires étrangères et du Développement international et président de la COP21, entérine l’adoption de l’Accord de Paris par lequel les Etats membres de la Convention-Cadre des Nations unies sur le réchauffement climatique (CCNURC) s’accordent à limiter la hausse de la température de la planète à 1.5°C en réduisant leurs émissions de gaz à effet de serre.

Depuis ce jour, la communauté internationale ne cesse de se mobiliser pour mettre en œuvre l’Accord de Paris car le traité n’entrera en vigueur qu’au moment où 55 pays représentant plus de 55% des émissions mondiales de gaz à effet de serre l’auront ratifié.

Le 22 avril dernier, 174 chefs d’Etats et le Président du Conseil européen se rassemblent à New York pour signer l’Accord de Paris : débute alors la période d’un an durant laquelle les Etats sont appelés à adopter puis à déposer leur instrument de ratification auprès du Secrétaire Général de la Convention cadre des Nations unies sur le changement climatique comme défini par le traité.

Dans les jours qui suivent, plusieurs états insulaires dont Grenade ou Tuvalu, mais aussi Belize ratifient l’Accord de Paris. En mai, le parlement hongrois vote à l’unanimité la ratification du traité, devenant le premier pays européen à endosser formellement les objectifs fixés par la COP21. La France et la Norvège ratifient l’Accord de Paris en juin. Le 3 septembre 2016 lors du sommet du G20 à Hangzhou, le Président Xi Jinping et le Président Barack Obama annoncent au nom de la République Populaire de Chine et des Etats-Unis la ratification du traité. Aux yeux du monde, l’engagement pris par ces deux pays, qui comptent parmi les gros émetteurs de gaz à effet de serre, est déterminant. . Moins d’une quinzaine de jours plus tard, le Brésil, le Mexique et le Panama ratifient l’Accord de Paris.

Peu après, le 21 septembre, en marge de l’Assemblée Générale des Nations unies à New York, l’Ouganda, parmi 31 autres Etats, dépose son instrument de ratification lors d’un évènement de haut niveau organisé par le Secrétaire Général des Nations unies. Le lendemain, le parlement allemand approuve la ratification de l’Accord de Paris. Le 2 octobre, c’est au tour de l’Inde de ratifier le traité.

La France se félicite de l’approbation ce jour par le Parlement européen de l’accord de Paris. Elle permettra dès cette semaine le dépôt des instruments de ratification de l’Union européenne et des États membres ayant achevé leur processus national, dont la France.

Avec l’annonce de la ratification de l’Union Européenne, ce sont 74 Etats représentant plus de 58.82% des émissions mondiales de gaz qui ont ratifié l’Accord de Paris. Celui-ci entrera donc en vigueur dans un mois, c’est-à-dire le 4 novembre 2016 à quelques jours de l’ouverture de la COP22 à Marrakech.

En dépit des divergences politiques et économiques des Etats et des peuples, seuls la solidarité et l’engagement permettront d’atténuer les conséquences négatives du réchauffement climatique pour faire de la protection de l’environnement une source d’inspiration et de réflexion sur l’avenir de nos sociétés. La préservation de l’environnement doit devenir un réflexe quotidien pour chacun d’entre nous.

Dernière modification : 06/10/2016

Haut de page