Décès de la romancière algérienne Assia Djebar, membre de l’Académie française

Ecrivaine reconnue traduite dans une vingtaine de langues, cinéaste active détentrice de plusieurs prix filmographiques dont celui de « meilleur film historique » aux Berlinales 1983 pour le film La Zerda et les chants de l’oubli, mais aussi féministe, énarque et dramaturge cette personnalité aux visages multiples s’est battue tout au long de sa vie pour le droit des femmes et le dialogue des cultures.
Elle comptait parmi les figures majeures de la littérature maghrébine d’expression française, fut la première femme musulmane à être admise à L’Ecole Normale Supérieure de Paris puis la première personnalité du Maghreb élue à l’Académie française.
Elle s’est éteinte à l’âge de 78 ans à Paris.

GIF

Dernière modification : 11/10/2016

Haut de page