En route pour la COP21 : le débat planétaire sur l’énergie et le climat

PNG

Le débat citoyen planétaire sur l’énergie et le climat est organisé par la Commission Nationale des Débats Publics, l’institution française Missions publiques et le Danish board of technology, avec le soutien logistique et financier des Nations unies, du ministère français de l’Environnement et de l’Association des régions de France (ARF). Son objectif est d’impliquer des citoyens du monde entier dans le processus de préparation de la COP21 en obtenant des informations sur la manière dont sont perçus changement climatique et transition énergétique.

Pour ce faire, un échantillon de cent citoyens a été sélectionné dans 75 pays en vue d’une consultation, sous la forme d’un questionnaire.

JPEG

L’Ouganda parmi les pays les plus concernés

Parmi les 29 pays africains qui ont pu participer à cette initiative, l’Ouganda est celui dont les citoyens se sont montré les plus concernés par les conséquences du changement climatique.

En effet, selon les résultats du sondage mené lors du débat, 83.64% des Ougandais ont répondu être « très concernés » par le changement climatique (dans le monde : 78%), 75.45% pensent que les mesures pour lutter contre le changement climatique sont pour la plupart une opportunité pour améliorer notre qualité de vie (dans le monde : 66%) et 46% pensent que la lutte contre le réchauffement climatique est essentiellement de la responsabilité des citoyens (dans le monde : 47%).

D’autre part, les Ougandais sont conscients de l’importance d’une transition énergétique puisque 40% d’entre eux ont exprimé une préférence pour le subventionnement des énergies à faible émission de carbone, par exemple les énergies éolienne, solaire, marine ou géothermale, afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre (dans le monde : 56%).

Ils ont aussi souligné l’importance de l’éducation pour lutter contre le réchauffement climatique, puisque 74% d’entre eux pensent que les programmes éducatifs sur le changement climatique destinés au grand public sont l’un des meilleurs moyens pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (dans le monde : 77%).

JPEG

Les résultats du débat planétaire sur l’énergie et le climat vous intéressent ? Cliquez-ici.

Dernière modification : 11/10/2016

Haut de page