Fond Social de Développement : Six projets pour multiplier par plus que six les initiatives de la société civile en Ouganda

Le Fond Social de Développement (FSD) finance et met en place actuellement six projets (environnement, genre, sécurité, etc…) dont l’objectif commun est d’améliorer la vie des populations dans la région de Kampala et celle du Karamoja.

Jeune fille ougandaise avec son kit AFRIpads : l'un des six projets du FSD - JPEG

Le FSD est un instrument du Ministère français des Affaires étrangères et de Développement international visant à stimuler les initiatives de développement local, en renforçant la société civile tout en contribuant à la réduction de la pauvreté.

Véritable outil de proximité, le FSD constitue la principale interface du Service de Coopération et d’Activité Culturelle (SCAC) de l’ambassade de France en Ouganda avec la société civile locale.

Six projets pour l’amélioration du quotidien des Ougandais

Le FSD cofinance actuellement six projets, avec un financement à hauteur de 60% en moyenne, dont la mise en œuvre permettra l’amélioration du bien-être de la population ciblée par la structure qui met en œuvre le projet.
Les 6 initiatives actuellement financées par le FSD incluent toutes d’une manière directe ou indirecte les deux composantes : Genre et Environnement.
Voici comment six organisations de la société civile ougandaise contribuent à leur manière à l’amélioration des conditions de vie des populations dans la zone où elles opèrent :

Le projet Conservation through public health (CTPH), du nom de l’ONG qui en est l’initiatricevise à promouvoir la conservation de la biodiversité et de la santé publique via des formations et la prévention ainsi que le contrôle de la transmission de maladies pouvant affecter indifféremment faune sauvage et humains. Ce projet prend racine dans le sous-comté de Lolachat, aux alentours de la réserve Pian Upe à Nakapiripirit.

Alternatives en matière d’abris et d’installations : le Réseau d’Implantation Humaine en Ouganda (SSA :UHSNET). Ce projet a pour objectif de valoriser l’amélioration de la qualité de vie des Ougandais dans le bidonville de Namuwongo en réduisant l’impact humain sur la qualité de l’eau.

Le projet de la prison de Namalu, piloté par l’ONG African Prison Project (APP), s’inscrit également dans une démarche de protection de l’environnement tout en contribuant à l’amélioration du bien-être des prisonniers et du personnel de cette prison via l’installation de toilettes biogaz.

Finalement, le dernier projet dans ce domaine est le projet AFRIpads. AFRipads est une entreprise ougandaise de vente de kits menstruels à bas-prix et réutilisables, permettant aux femmes et jeunes filles du district de Wakiso d’avoir accès à une protection menstruelle efficace, écologique et à un prix plus qu’abordable, contribuant ainsi à une scolarisation plus suivie.

Dans un autre domaine, le projet de l’organisation Rafiki Theatre repose sur la sensibilisation des forces armées ougandaises (UPDF) aux violences basées sur le genre. L’organisation a été fondée en 2010 et vise à prévenir et stopper à long terme les violences sexuelles et sexistes envers les femmes (SGBV), notamment au sein de 10 détachements de l’armée ougandaise (UPDF) situés dans les districts de Kaabong et de Kotido. De manière concrète, Rafiki Theatre organise des sessions théâtrales afin d’encourager le dialogue entre femmes et hommes sur les SGBV, dans une démarche préventive. L’organisation vise ainsi l‘élimination à long terme du tabou qui existe sur les SGBV.

Enfin, le projet Nurture Africa agit dans le domaine de la protection des orphelins et des enfants vulnérables (OVC) dont certains atteints du VIH sida. Cette ONG organise ainsi des formations pour les tuteurs légaux des enfants et les OVC eux-mêmes, afin de leur apprendre à débuter, gérer et maintenir une activité génératrice de revenus. Cette activité permettra par la suite, aux tuteurs, de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs protégés, aux OVC, de subvenir à leurs besoins futurs et de rehausser de ce fait leur niveau de vie.

Au total, le FSD finance tous ces projets à hauteur de plus de 210 milliards UGX.

Pour déposer votre proposition de projet : http://www.ambafrance-ug.org/How-to-apply-to-the-Social

Dernière modification : 12/10/2016

Haut de page