Journée internationale pour les droits des femmes : remise de deux machines à briques à un groupe de Namuwongo

Malgré la pluie fine qui allait bientôt tomber, plusieurs dizaines de femmes membres du groupe Kanyogoga, dans le quartier populaire de Namuwongo, se sont déplacées mardi matin à l’occasion de la clôture d’un projet financé par l’ambassade de France en Ouganda et mis en œuvre par le réseau Shelter and Settlement Alternatives : Uganda Human Settlements Network (SSA : UHSNET).

JPEG
Initié en janvier 2014 et achevé en octobre 2015, ce projet, financé à hauteur de 25.000€, avait un objectif précis : fournir des machines à ce groupe de femmes pour leur permettre de fabriquer des briques de manière écologique et de construire des toilettes publiques. Après 18 mois de travail, ce sont donc 4 toilettes communautaires et un collecteur de déchets qui ont été construits et ont permis d’améliorer la santé des habitants du quartier.
JPEG
C’est à l’occasion de la journée internationale pour les droits des femmes, que l’Ambassade de France a choisi de clôturer officiellement ce projet, en présence de représentants de SSA-UHSNET et de Kanyogoga. Pour marquer le coup et inscrire leur action dans la durée, SSA-UHSNET a aussi offert ce mardi deux autres machines à briques au groupe de femmes concerné.
JPEG
« Vous êtes devenues actrices du changement. Pas seulement grâce à ce que vous avez réalisé jusque-là, mais également parce que demain vous serez capables de construire de nouveaux bâtiments, abordables et écologiques », a déclaré l’Ambassadeur de France, Mme Sophie Makame, devant les femmes de Kanyogoga.

Dernière modification : 06/10/2016

Haut de page