L’Ouganda pleure Papa Wemba

La France s’associe, elle aussi, à la douleur des Congolais. Dans un message de condoléances adressé le 24 avril par le porte-parole du ministère des affaires étrangères et du développement international, la France a salué la mémoire du grand artiste congolais Papa Wemba, qui « aura marqué l’histoire de la culture congolaise en réinventant la rumba devenue, grâce à lui, un phénomène artistique et musical universel. »

JPEG

Le décès de l’artiste congolais Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba (Papa Wemba), survenu le 24 avril lors d’un concert en Côte d’Ivoire, a suscité des réactions dans plusieurs pays du monde y compris l’Ouganda, pays voisin de le la RDC où la musique congolaise est très populaire depuis les années 60 et où réside une importante diaspora congolaise composée notamment d’étudiants, de commerçants et de réfugiés.

Dès le 24 avril, plusieurs internautes ont réagi à la disparition du musicien congolais en commentant notamment sur la cause de sa mort subite. Des musiciens ougandais ont exprimé leurs condoléances. Joel Sebunjo, lauréat 2013 du programme Visas pour la création de l’Institut Français, a ainsi posté sur son compte facebook : « miss you bro ! King of the SAPE ! Congolese rhumba maestro... »

Thomas Mbusa Letakamba, enseignant à l’Alliance française et correspondant de l’émission « Couleurs tropicales » de RFI a qualifié Papa Wemba de monument et de légende de la musique africaine qui a contribué à la promotion de la culture francophone.

« Lorsque je parcours rapidement le répertoire de ses œuvres, je ne rends compte que la plupart sont aussi en français, ce qui a beaucoup contribué à la promotion du français et que donc de la Francophonie à travers le monde, » a-t-il observé.

RFI a consacré deux émissions spéciales (couleurs tropicales et appels sur actualité du 25 avril 2016) en honneur et à la mémoire du roi de rumba.

A Kampala, le club Rfi que préside M. Letakamba et la communauté congolaise envisagent d’organiser un concert spécial pour célébrer, avec les amis ougandais, la vie de Papa Wemba et la musique congolaise.

La France s’associe, elle aussi, à la douleur des Congolais. Dans un message de condoléances adressé le 24 avril par le porte-parole du ministère des affaires étrangères et du développement international, la France a salué la mémoire du grand artiste congolais Papa Wemba, qui « aura marqué l’histoire de la culture congolaise en réinventant la rumba devenue, grâce à lui, un phénomène artistique et musical universel. »

Dernière modification : 13/10/2016

Haut de page