La France se mobilise dans le cadre de la Journée internationale de Tolérance Zéro contre les Mutilations Génitales Féminines

Les Mutilations Génitales Féminines (MGF) constituent une forme de violence basée sur le genre et représentent une grave atteinte aux droits des femmes et à leur intégrité.

JPEG

Un ancien partisan de l’excision témoigne à Bukwo

La France entend être à la pointe du combat en faveur des femmes et a soutenu, à ce titre, l’ensemble des résolutions des Nations unies condamnant les MGF.

Active dans la lutte contre les MGF, l’Ambassade de France apporte depuis 2011 son soutien au FNUAP et au gouvernement ougandais dans le cadre du Fonds Social de Développement (FSD). Focalisant son intervention sur une approche communautaire, l’Ambassade de France s’est efforcée de promouvoir des actions de sensibilisation et de favoriser une démarche pédagogique respectueuse des cultures et traditions. Plusieurs ONG, en charge de la mise en œuvre du programme sur le terrain, ont ainsi bénéficié des financements du FSD.

JPEG

Un rassemblement à Bukwo pour la Journée de Tolérance Zéro contre les MGF.

Cet engagement de la France en Ouganda dans la lutte contre les MGF est appelé à se poursuivre en 2014 à travers un renouvellement du partenariat avec le FNUAP, permettant de soutenir conjointement des actions de la société civile dans ce domaine et conforter ainsi la mise en œuvre de la politique française de protection des droits des femmes et de lutte contre toute forme de violence basée sur le genre.

Dernière modification : 07/10/2016

Haut de page