La montagne, futur pilier de la Défense ougandaise.

Alors qu’une nouvelle mission montagne se prépare et débutera le 28 mars 2017, la reconnaissance du Margherita Peak par le chef de bataillon responsable de la mission représente une nouvelle étape dans l’élaboration d’un savoir-faire stratégique pour l’Ouganda. Comme l’écrivait Vauban, "Qui tient les hauts tient les bas" !

L’expertise montagne s’inscrit pleinement dans le cadre de la coopération militaire entre la France et l’Ouganda qui se renforce progressivement depuis plusieurs années. Le caractère stratégique du massif de Ruwenzori a poussé l’armée ougandaise à faire appel à l’expertise française dont les troupes de montagne sont connues et reconnues dans le monde entier. Après une dernière mission d’expertise qui a accueilli des instructeurs français en novembre dernier, c’est avec honneur que la 1ère Brigade Alpine située à Fort-Portal recevra de nouveaux chasseurs alpins pour une formation d’un mois.

Afin de préparer cette mission au mieux, le commandant responsable de la mission montagne est parti en reconnaissance du Margherita Peak qui culmine à 5119m. Ce professionnel, habitué des massifs, ancien directeur des stages de l’Ecole Militaire de Haute Montagne, a aisément été en mesure de grimper le troisième plus haut sommet d’Afrique et point culminant de l’Ouganda. Il partage avec nous son expérience : "Une telle reconnaissance est essentielle pour me permettre d’aiguiller la mission d’expertise que nous allons accueillir. Cela me permet de voir la montagne telle qu’elle est réellement, les passages les plus difficiles, ceux qui réclament des techniques très particulières".

La France a pour objectif d’accompagner l’Ouganda dans le développement de son expertise montagne car les deux pays partagent cette caractéristique géographique. C’est par des échanges réguliers entre les deux armées que chacun des pays compte progresser sur le plan militaire. Un centre d’entraînement spécialisé devrait être créé au pied du massif du Ruwenzori avec pour ambition de devenir le centre de référence régional. Après la prochaine expertise « montagne », un nouveau détachement d’instruction opérationnelle composé de chasseurs alpins, provenant de Djibouti, se joindra aux troupes ougandaises afin de leur apporter une formation supplémentaire de tactique en montagne.

Dernière modification : 01/03/2017

Haut de page