Les internationaux de France à Roland Garros

Les Internationaux de France de Roland Garros se sont ouverts à Parispour leur 113ème édition. Deuxième tournoi du Grand Chelem de l’année, seule compétition de sa catégorie à se jouer sur terre battue, Roland Garros est considéré comme l’un des plus prestigieux trophées du tennis mondial.

L’histoire du tournoi remonte à 1891, avec la création du championnat de France international de tennis. Six ans plus tard, un tournoi féminin est aussi organisé. Après une interruption due à la Première Guerre Mondiale, les années 1920 voient l’émergence de champions français.
Chez les femmes, Suzanne Lenglen, que l’on surnommait « La Divine » remporte six fois l’édition en simple, six fois en double, et sept fois en double-mixte entre 1920 et 1926. Le deuxième plus grand court du tournoi d’aujourd’hui porte son nom.

JPEG JPEG

En tennis masculin, les « Quatre Mousquetaires », Jean Borotra, Jacques Brugnon, Henri Cochet et René Lacoste, règnent sur la décennie et les années 1930, en remportant cinq fois de suite la Coupe Davis. Cumulant vingt titres du Grand Chelem à eux quatre en simple, ils ont remporté un total de dix éditions de Roland Garros, et s’imposent également plusieurs fois en double.

L’avant et l’après seconde guerre mondiale seront davantage marqués par l’arrivée de champions étrangers, et notamment américains. Les années 1960 seront plutôt celles des Australiens, avec des champions tels que Ken Rosewall, Rod Laver et LewHoad chez les hommes, et Margaret Smith Court, qui était récemment en visite en Ouganda, chez les femmes.

Au début de l’ère Open (uniformisant les tournois, ouverts à tous dans le monde entier), Jimmy Connors, Ivan Lendl et le suédois Bjorn Borg brillent chez les hommes, Chris Evert chez les femmes. En 1983, lors d’un match mythique qui oppose Yannick Noah au Suédois tenant du titre Matt Wilander, le Français remporte en 3 sets la finale de Roland Garros (6-2, 7-6, 7-6) et devient le premier joueur français et le premier joueur noir à gagner un tournoi du Grand Chelem de l’ère Open.C’est le dernier joueur masculin français en date à avoir gagné un titre du Grand Chelem.

Les années 1990 sont très disputées chez les hommes, avec de nombreux vainqueurs différents, tandis qu’au tournoi féminin, Steffi Graf et Martina Navratilova sont rivales et se rencontrent plusieurs fois en finale.

Les années 2000 sont celles de l’Espagne : après la triple victoire du Brésilien Gustavo Kuerten, les victoires de Juan Carlos Ferrero et d’Albert Costa sont le prélude d’une longue domination de leur compatriote Rafael Nadal, qui remporte huit fois l’édition (sur neuf) entre 2005 et 2013.

On parle depuis quelques années d’ailleurs des « nouveaux quatre mousquetaires » français, avec les bonnes performances fréquentes de Jo Wilfried Tsonga, Gaël Monfils, Richard Gasquet ou encore Gilles Simon. Aucun d’entre eux cependant n’est arrivé en finale jusqu’à maintenant.

Au plan féminin, les sœurs Williams remportent à deux reprises le tournoi en double, tandis que la compétition en simple offre une multitude de gagnantes au fil des années.

Avec l’élimination précoce cette année de la tenante du titre Serena Williams chez les dames, les difficultés de Rafael Nadal et la volonté d’acier de Novak Djokovic, l’édition 2014 pourrait bien marquer le début d’une nouvelle ère

Vous pouvez par ailleurs visionner les matches en direct sur Internet sur le site de France Télévisions.

JPEG
JPEG

Dernière modification : 11/10/2016

Haut de page